Je viens de regarder le magnifique film sur la vie de Julia Child (celle qui a fait découvrir la cuisine française aux américains) et  sur l’histoire de son disciple Julie Powell et ne peux m’empêcher de retrouver quelques similitudes entre ces deux personnages et l’histoire de mon blog.

Un défi que je m’étais lancé pour approfondir la connaissance du département (48) et apprendre à utiliser les produits de sa nature. Et puis de blogs en recettes, de messages en idées, d’inspirations en découvertes je me suis découverte cuisinière amatrice et débutante. Bien sur, à une tout autre dimension que Julia ou Julie,  quelques facteurs extérieurs m’empêchant de me consacrer entièrement à cette occupation. Le mélange des saveurs présent dans mes recettes dépend, lui aussi, essentiellement des papilles de mes testeurs, le plus dur étant de contenter tout le monde.

Mais qu’importe, l’essentiel est là, le plaisir de vouloir faire plaisir en associant le goût et l’aspect (qui bien souvent rime avec manque de pratique dans mes présentations de recettes). Ma cuisine « famille-pressée » manque de  plats mijotés, de pâtisseries au beurre, de sauces, de techniques culinaires …mais j’apprends, régulièrement, je teste aussi (grande première que ce Kouign Amann et ses 350 g de beurre, ce coq au vin et ses 1  h 30 de cuisson, ces terrines et autres découvertes d’épices).

Le temps a passé, le défi a changé, arriver à publier régulièrement des recettes pour continuer à échanger avec d’autres blogs, échanger des recettes intuitives, des billets d’humeur, participer à de petits concours (très) distrayants et amusants, continuer à s’émouvoir devant des photos éblouissantes de plats résolument attirants que je ne cuisinerai sans doute jamais, …en fin bref tous les petits plus qui font que la cuisine bloguesque a un bel avenir devant elle….

Et justement, grâce à un petit concours du grand blog des Amaryvesassiette

j’ai reçu un délicieux ballotin de caramels au beurre salé et deux petits livrets, dont un sur des recettes à base  de pêches.

La recette est toute trouvée,  une salade de roquette aux pêches, jambon de Serrano et pignon de pin.

Pour 4 personnes

1 salade roquette
1 grosse pêche de Provence
2 tranches de jambon Serrano
Fromage Provolone piquant à volonté
Pignons de pin à volonté
Huile de pépins de raisins + huile normale
vinaigre de vin ou balsamique pour les gourmets
Sel, poivre

1 – Faites dorer vos pignons à sec dans un poêle. Coupez chaque tranches de jambon en 4 au minimum. Débitez votre pêche en cubes. Taillez à l’aide de votre épluche légume le Provolone.

2 – Préparez votre vinaigrette au fond du saladier. Versez la salade, les pignons.

3 – Au dernier moment, tournez la salade. Dressez dans les assiettes et répartissez les cubes de pêche, le jambon et le fromage.

salade_800

Dégustez ! Laissez vos testeurs apprécier le mélange subtil de la douceur de la pêche avec le poivré de la roquette et le salé du jambon. Ils en redemandent !!!! Encore une recette enchanteresque qui me rappelle l’été et ses petits concours ….