Pensez-vous que la tradition puisse s’incérer dans nos gênes ?

 

Telle est la question que je me pose, lorsque j’observe mes testeurs grimacer à l’idée d’une galette frangipane et se réjouir d’une bonne brioche, en cette occasion communément appelée « royaume ».

Il était ainsi de tradition dans mon lointain sud (en année et en heure de conduite actuellement …), de fêter l’arrivée de nos rois mages en coupant leur royaume, de se glisser sous la table et de citer la personne qui allait recevoir le morceau. Un royaume parfumé, fourré de délicieux fruits confits et parsemé de grains de sucre craquant sous la dent. Un royaume tout doré, à la mie aérée, un peu collant sous les doigts où chacun espérait trouver cette fève en plastique blanc et devenir le roi ou la reine du jour.

Puis, avec la rencontre de l’actuel testeur-patriarche, la tradition a évolué en galette frangipane, non sans un certain regret.

Heureusement les testeurs enfants sont arrivés, remettant de l’ordre dans la tradition, merci donc à leurs gènes du goût, de l’odorat et de la vue bien éduqués par la blogueuse …

 

Chaque année je teste une recette de royaume différente. Cette année j’ai pompé la recette de Nadia et chef Damien sur Youtube (clic ICI), non seulement vous avez la recette mais en plus les images, des tours de mains et astuces et je dois avouer que cela change beaucoup de choses …

 

Par rapport à la recette d’origine j’ai modifié légèrement la quantité de sucre et de sel et rajouté des cerises séchées achetées au salon des saveurs. Un vrai délice, des cerises peu sucrées et qui gardent tout leur goût.

 

400 g de farine

royaume_2000


50 g de sucre

3 g de sel
4 œufs + 1 jaune pour la dorure
170 g de beurre à température ambiante
5 Cl d’eau de fleur d’oranger
15 g de levure boulangère diluée dans un peu de lait à température ambiante
zeste ½ citron
zeste ½ orange
Cerises séchées
1 peu de lait

 

1 – Dans le bol du robot (ou dans la MAP) mettez la farine. Creusez un puits et versez le sucre, le sel et sur le pourtour la levure diluée. Cassez les œufs au centre et fouettez au batteur 3 à 4 min, en même temps ajoutez les zestes d’orange et de citron ainsi que l’eau de fleur d’oranger. Vous obtenez une pâte élastique.
2 – Coupez et ajoutez le beurre ainsi que les cerises et continuez  à battre au robot 4 min. Faire pousser la pâte du double dans un endroit tiède (four à 40°C).
3 – Au bout d’1 h environ, transvaser la pâte dans un récipient type plat à gratin, fermez avec du papier film et laisser la pâte durcir au réfrigérateur 2h.
4 – Saupoudrez votre plan de travail de farine, dégazer la pâte et former une boule. N’hésitez pas à fariner vos mains et la pâte qui a tendance à coller aux doigts. Incérer vos doigts au milieu de la boule afin de la creuser et de former un cercle (c’est plus clair sur la vidéo). A ce stade, j’ai mis ma pâte dans mon moule Lekué. Badigeonnez la pâte d’un mélange jaune d’œuf-lait. Saupoudrez de grains de sucre. Laissez lever à nouveau au minimum 1 h dans un endroit tiède.
5 – Enfournez four chaud 180°C puis baissez le four à 165°C pendant 25 min.

 

royaume-tranche_2000

LA recette idéale inratable grâce à la vidéo (sauf l’étape 4 ou j’ai eu du mal à décoller la pâte de mes doigts).

 

Bébé testeur, comme tout dernier qui se respecte, par un curieux hasard a trouvé la fève dans son morceau. D’abord étonné il a voulu ensuite la croquer (c’était pour lui une première) et a beaucoup apprécié être le roi de la table. « Ma princesse c’est Coco » a-t-il répondu à la fatidique question !

 

Et lui aussi étant en compétition pour le SBC6, a pris en photo (tout seul, oui oui) son plat (au saut de la sieste, remarquez la coiffure un peu ébouriffée) !!

 

royaume-ben2_2000royaumeben_2000

 

Quel talent à tout juste trois ans !!