Savez-vous comment conserver votre vanille toute fraîche rapportée des îles ? (pour les chanceux qui y sont partis en avril ou qui vont s’y rendre fin juillet …)

Cette astuce m’a été contée par une mauricienne, qui conserve ces bâtons pendant plusieurs années :

vanille

Remplissez au ¼ un grand bocal en verre de sucre fin et dressez les bâtons de vanille à la verticale par-dessus. Rebouchez, conservez dans un placard. La vanille transpire  et vient parfumer le sucre. Elle se conserve ainsi très longtemps ! Et, qui plus est, vous pouvez vous servir de ce sucre très vanillé pour vos préparations culinaires. Il suffit ensuite de compléter par du sucre nature afin de garder toujours le même niveau dans le bocal. Ingénieux non ?

 

Pour 4 (proportions à adapter suivant le nombre de testeurs)

500 g de cerises dénoyautées

clafoutis-1500

75 g de sucre (moitié vanille des îles moitié naturel)

3 œufs

120 g de farine

500 mL de lait

 

1 – Beurrez votre moule à gratin.

2 – Etalez les cerises dénoyautées.

3- Mélangez au fouet le sucre et les œufs jusqu’à ce que le mélange mousse. Versez la farine en pluie en continuant de remuer au fouet. Ajoutez progressivement le lait. Homogénéisez la préparation.

4 – Versez sur les cerises, délicatement.

5 – Enfournez four chaud 170°C pendant 45 min. Le temps de cuisson peut varier suivant la quantité. Par exemple ce week end j’ai préparé un clafoutis avec 1 L de lait et la cuisson a pris 1 h.

 

Un grand classique toujours très apprécié de mes testeurs. Les puristes n’enlèveront pas les noyaux des cerises mais les mamans (ou les papas ou les grandes sœurs, ou les petits frères, ou les taties, ou les …) qui ne veulent pas entendre toutes les 2 secondes : « pffffff encore un noyau, c’est embêtant… ça gâche le clafoutis » ou bien « maman, maman, c’est grave si on avale les noyaux ? » ou bien « splicht, pfut, splicht, pfut, splicht, pfut … » prendront le temps d’enlever ces petits noyaux !!!!

 

plat-cerises-1500

Bon appétit !